Top 5… des séries 100% pur rosbif !

Le thé, les œufs au bacon au petit-déjeuner, la Reine, les cabines téléphoniques, les bus à deux étages… Tout le monde connait les symboles de l’Angleterre sur le bout des doigts. Mais connaissez-vous sa culture télévisuelle ? Unique en son genre, la télévision britannique regorge de pépites qui a de quoi rendre jaloux les Américains. Voici mon Top 5 des séries britanniques !

uk

1. Doctor Who

Véritable institution en Angleterre, Doctor Who fait partie intégrante de la culture du pays. La série existe depuis maintenant 50 ans (un épisode spécial va d’ailleurs être diffusé en Novembre pour fêter cet anniversaire), et fait vibrer à chaque nouvelle saison. Mais alors qu’est-ce que ça raconte ?

Celui que l’on appelle le « Doctor » est en fait un extraterrestre venue d’une planète appelée Gallifrey. N’ayez crainte, il n’est pas tout vert avec trois yeux et des antennes. Le Doctor a une apparence humaine, qui d’ailleurs change à chaque fois qu’il meurt (oui parce que le Doctor est immortel, lorsqu’il est en train de mourir pour n’importe-quelle-raison, il change de corps afin d’éviter de disparaitre définitivement). C’est ainsi que l’on se retrouve avec plusieurs Doctors : le 1er, le 2ème, le 3ème etc, pour arriver à l’actuel Doctor : le 11ème, interprété par le charismatique Matt Smith (qui va d’ailleurs bientôt tirer sa révérence après 3 saisons passées dans la peau du personnage). Le Doctor est donc un Seigneur du Temps, capable de voyager dans l’espace et dans le temps, à bord de son vaisseau appelé le TARDIS. Il est toujours accompagné d’une femme (une compagne) qu’il rencontre généralement par hasard alors qu’il est en mission sur Terre.

L’une des forces de Doctor Who c’est avant tout le renouvellement. En effet, dans la version moderne de la série (qui compte 7 saisons), il y a eu trois Doctor et cinq compagnes, ce qui permet aux fans d’avoir le choix dans une large palette de personnages, et au final tout le monde y retrouve son compte. Mais cette force est aussi une faiblesse… pour nos glandes lacrymales. Effectivement, chaque départ est un vrai crève-cœur, et les scénaristes aiment beaucoup tirer sur cette corde sensible afin de torturer son spectateur. Ne se passe pas une fin de saison sans qu’on verse une larmichette (ou une cascade selon les personnes).

Autre point positif, la série est très bien travaillée et elle ne comporte pas du tout d’incohérences. Généralement, il faut attendre le dernier épisode de la saison pour découvrir le pourquoi du comment, et je dois dire qu’à chaque fois, on tombe à la renverse. C’est assez incroyable, et rare de nos jours, de voir une série aussi bien construite et qui n’arrête pas d’étonner. Un conseil : n’essayez pas de deviner ce qu’il va se passer lorsque vous regardez Doctor Who, c’est perdue d’avance.

Doctor Who mérite cette place de numéro 1 car elle réunit humour, émotion, science-fiction, originalité, mais aussi suspense et intellectuel ! S’il fallait choisir cinq séries à sauver en cas d’apocalypse, elle en ferait partie. (Mais que dis-je, pas d’apocalypse tant que le Doctor est là ! Regardez la série et vous pourrez comprendre cette dernière phrase.)

2. Misfits

Créée en 2009 par un certain Howard Overman (qui a aussi travaillé sur la série Merlin), Misfits suit le parcours de 5 jeunes délinquants, forcés d’exécuter des Travaux d’Intérêts Généraux après avoir commis des crimes plus ou moins graves. Chacun de ces jeunes ont un pouvoir, qui leur a été « donné » après qu’une tempête étrange ait frappé la ville de Londres. Ils vont vite découvrir qu’ils ne sont pas les seuls à avoir des pouvoirs, et que ces mêmes personnes vont amener les 5 jeunes à vivre des expériences assez incroyables et étonnantes.

Dans Misfits aussi, il y a eu beaucoup de changement au cours des saisons. Mais ils n’étaient pas prévus dans le scénario à l’origine. Alors que l’ultime saison est en cours de diffusion en ce moment sur la chaine anglaise E4, celle-ci ne contient aucun des acteurs qui étaient là au tout début de la série, la plupart ayant choisi de quitter la série pour se diriger vers de nouveaux horizons. Malgré ça, la série a su se remettre sur pieds de façon admirable, et chaque nouveau personnage est unique, et l’humour déjanté et surréaliste qui est la véritable touche de Misfits, est toujours aussi présent pour notre plus grand plaisir.

Cet humour est clairement le point de fort de Misfits, d’abord retranscrit à travers ses figures. La série a son lot de personnages, plus différents les uns que les autres, très atypiques, et qui ont beaucoup à dévoiler. Plus les saisons s’enchainent et plus chaque personnage fait entrapercevoir une nouvelle facette de sa personnalité, si bien qu’un personnage n’est jamais le même entre le premier épisode et le dernier dans lequel il apparaît.

On retrouve aussi un aspect complètement déjanté, parfois même surréaliste (le genre fantastique de la série n’est pas vraiment apparent, si bien que l’on est surpris à chaque fois que quelque chose d’anormal se passe). Certains épisodes sont très « WTF » (comme on dit dans le jargon) et nous livrent des situations complètement délirantes ; ce qui fait de Misfits une série quelque peu unique. Vous n’en trouverez pas deux comme ça !

3. Downton Abbey

Série historique peu connue par le grand public (du moins en France), Downton Abbey a pourtant tout l’attrait nécessaire pour charmer les spectateurs du monde entier. Avec des personnages attachants, mais surtout très bien développés (et ça, malgré le nombre important de figures !) et tous admirablement interprétés par leurs acteurs respectifs, la série a su garder son style et sait toujours autant nous captiver, même après quatre années d’existence et pas mal d’imprévus (qui se résument à des départs d’acteurs vedettes).

Downton Abbey suit la vie d’une riche famille britannique, et de ses domestiques, qui réside dans une immense propriété dans les plaines du Yorkshire. La série débute après la découverte de la mort de l’héritier direct de Lord Grantham, ce qui laisse les Crawley dans une situation contraignante. La famille va ainsi essayer de trouver le mari parfait pour Mary, l’aînée des trois filles, afin que celui-ci puisse reprendre le flambeau et conserver le domaine familial. Cette recherche mise-à-part, la série exploite les liens dans la haute aristocratie et ceux entretenus entre les domestiques et leurs « employeurs ».

Ce qu’on aime avec Downton Abbey, c’est la sincérité qui se dégage de chaque personnage, mais surtout l’authenticité, et le développement important des nombreuses figures présentes. Si les ellipses sont assez nombreuses et peuvent parfois désorienter le spectateur pendant quelques instants, elles sont un gros atout pour faire avancer l’histoire et rendre le récit construit et très cohérent. Ainsi, la série peut se permettre d’avancer rapidement dans le déroulement des intrigues, et nous offrir, par exemple, toute une saison se concentrant sur cette période historiquement marquante que fut la Première guerre mondiale.

Mais ce qui est encore plus appréciable dans Downton Abbey c’est la relation toute particulière qui se forge entre les domestiques et la famille Crawley. En effet, ils sont d’abord tous logés dans le domaine, ce qui fait d’eux en quelque sorte partie intégrante de cette grande famille. Ensuite, on ressent clairement un respect, voire même des liens affectifs, de la part des domestiques, et une certaine reconnaissance dans les yeux de la famille, notamment chez Mary ou Cora (la mère). Ainsi, les domestiques ne sont pas rabaissés à une image négative comme on pourrait le croire, mais ils sont ici montrés comme un réel soutien à la famille et ont leurs propres intrigues qui vont plus ou moins affecter les Crawley en personne.

En résumé, ne passez pas à côté de cette série emplie de charme et de douceur, et qui fera certes travailler vos glandes lacrymales, mais vous satisfera tant sa richesse est grande. Une petite perle dans le monde télévisuel britannique.

4. Sherlock

À moins de vivre dans une grotte à des milliers de kilomètres de la civilisation, tout le monde a entendu parler au moins une fois du célèbre héros (ou plutôt anti-héros) Sherlock Holmes. Et c’est dans une version modernisée qu’il revient, interprété par Benedict Cumberbatch, ainsi que son compère de toujours, le docteur Watson, joué cette fois-ci par Martin Freeman (aussi connu pour son rôle récent de Bilbo le hobbit). Dans cette nouvelle adaptation, on retrouve également Andrew Scott, qui interprète brillamment le célèbre Moriarty.

Acclamée par les critiques et par les spectateurs, Sherlock s’est imposé comme l’une des meilleures séries britanniques de ces deux dernières années. Alors vous vous dites sûrement : « Pourquoi seulement à la 4ème place ? ». Je ne l’ai naturellement pas précisé au début de l’article, mais ce top 5 est un avis complètement subjectif. Mais je sais malgré tout reconnaitre les qualités indéniables de Sherlock, la raison est juste relative à un sentiment personnel et au fait que je suis moins attachée à cette série qu’aux trois autres.

L’une des raisons est d’abord son format (une saison comporte trois épisodes d’1h30 chacun). Si certains encouragent cette initiative, je la rechigne un peu, assimilant vite ce format à celui d’un film ou d’un téléfilm, et ce qui réduit aussi considérablement le nombre d’épisodes dans une saison. L’autre point négatif est relatif à ce dernier et concerne le temps d’attente entre chaque saison. Les deux acteurs principaux de la série ayant un succès au cinéma plus ou moins important, le tournage, notamment de la saison 3, tarde à commencer, et la diffusion avec.

Toutefois, ces aspects techniques et matériels, ne font pas de Sherlock une mauvaise série, loin de là. L’une de ses qualités, c’est bien sûr le personnage de Sherlock Holmes, qui pourrait faire la série à lui tout seul. Avec une énorme performance de la part de Benedict Cumberbatch, le rythme entrainant associé à ce Sherlock des temps modernes, a réussi à me séduire et à me plonger facilement dans la tête de ce génie fou aux déductions incroyables et intelligentes.

Selon mon humble avis, la vraie force de Sherlock repose dans l’interprétation de tous les acteurs. Un réel travail est fourni par chacun d’eux, et cela se ressent à chaque épisode. La cohérence et la richesse de l’intrigue font aussi de Sherlock une série originale et moderne. À ne pas rater.

5. Primeval

Plus connue sous le nom de Nick Cutter et les Portes du Temps en France, Primeval a été créée en 2007 sous l’initiative d’Adrian Hodges et Tim Haines. Elle met en scène une équipe de chercheurs qui découvrent par effroi que des dinosaures et autres créatures préhistoriques sont désormais capables de se rendre dans notre époque grâce à des portes qui font le lien entre le passé et le présent appelées « anomalies ».

La série, dès la première saison, a connu un réel succès en Grande-Bretagne. Diffusée sur la chaine ITV, elle demandait cependant un budget très conséquent pour une série télévisée, ce qui réduit le nombre d’épisodes par saison à environ six. Une contrainte qui n’en est pas forcément une, car ce budget permet d’avoir des effets spéciaux dignes de ce nom, et ainsi de réaliser des dinosaures plus vrais que nature, ce qui rajoute clairement un degré de réalisme à la série.

Mais ce qu’on apprécie dans Primeval c’est sa façon de traiter cette thématique qu’est celle des dinosaures présents dans une époque moderne. La série a su se détacher de ce sujet en apportant un aspect scientifique à la chose, ce qui a permis d’ouvrir des portes scénaristiques importantes et de créer des enjeux, notamment de nature humaine, différents de ce thème principal de la série.

Primeval est donc une série qui sait prendre des risques mais qui surtout, sait les assumer et rebondir après les avoir pris. Et c’est sûrement pour ça que le public est présent pendant les trois premières saisons et qu’il a aussi permis le renouvellement surprenant de la série pour une saison 4 et 5 après son annulation par la chaine ITV (à cause de son budget trop important).

En bref, Primeval est une série surprenante dans ses choix, appréciable grâce à sa construction thématique, et passionnante par sa façon de mélanger action et intellect. Si une sixième saison n’est pas envisagée pour l’instant, la série a beaucoup offert pendant ses cinq autres, et sa façon de traiter le sujet de la préhistoire et des dinosaures fait clairement d’elle plus qu’un simple divertissement.

_______

À travers cet article (subjectif, je le rappelle), j’ai voulu vous faire partager mon certain amour pour les séries anglaises qui, selon moi, méritent autant d’attention que les séries américaines. En espérant vous avoir fait découvrir de nouvelles séries et peut-être donné envie d’en regarder, rendez-vous prochainement pour un nouveau top 5 !

Publicités

4 réponses à “Top 5… des séries 100% pur rosbif !

  1. J’ai eu un bref aperçu de Misfits, pas mal dans le genre ! On me recommande tout aussi chaudement « downtown abbey », à voir donc ;) !

  2. J’aurais rajouté Mad Dogs pour ma part, qui brille par son quatuor d’acteurs en état de grâce ! Je te le conseille, il n’y a que 14 épisodes en tout, c’est vite regardé !

    • Je suis sûre qu’il regorge de merveilleuses autres séries anglaises, mais je ne peux malheureusement pas tous les voir ! Mais je prends note, merci de ton avis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s