2013 : les nouvelles séries qui m’ont convaincue

Tous les ans, nous avons droit à une flopée de nouvelles séries, qu’elles soient américaines, françaises, anglaises, ou parfois canadienne. Et l’année 2013 n’a pas échappée à cette règle. Cette année, on compte plus de 40 nouveautés sur le petit écran et ce dans plusieurs pays.

En 2013, j’ai regardé 11 nouvelles séries. Parmi elles, 1 série anglaise, 1 française, 2 canadiennes, et 7 américaines. Mais aussi 1 spin-off (série dérivée), 1 prequel, 4 adaptations, et donc 5 créations originales. 2 ont été annulées faute d’audiences suffisantes, les autres sont renouvelées pour une deuxième saison.

Mon coup de cœur de la rentrée.

Les Revenants. France. Canal +. 8 épisodes. Drame, fantastique.

Qui aurait cru qu’une série française serait dans mon top 3 des meilleures nouveautés télévisuelles ? Sûrement pas moi. Adaptée du film homonyme de Robin Campillo, Les Revenants a apporté un vent nouveau dans le paysage télévisuel français. Création de la chaine câblée Canal +, la série présente une vraie ambition, qu’elle soit scénaristique ou cinématographique. Vrai nid à angoisse et à suspense, ponctué par un réalisme très convaincant, le petit bijou de Fabrice Gobert a prouvé en seulement 8 épisodes que la télévision française regorge toujours de trésor caché. Alors avant de crier au mécontentement devant Julie Lescaut et autre Navarro, intéressez-vous donc aux séries comme Les Revenants, qui regorgent de surprise et d’ambition. (Vous pouvez aussi lire ma critique plus approfondie de la série.)

Les séries qui m’ont convaincue.

Arrow. USA. The CW. 23 épisodes. Drame, fantastique, action.

On l’a tous remarqué, les super-héros sont très à la mode en ce moment. Que ce soir Batman, Iron Man, Spider-Man ou plus récemment Superman, ils envahissent nos écrans de cinéma. Mais aujourd’hui, ils s’attaquent aussi au petit écran, arrivant directement dans nos salons. Et c’est donc avec Arrow que cette quête vers l’appropriation de la télévision par Marvel et DC Comics commence. Mélange d’action et d’aventure, Arrow est un pur cocktail d’adrénaline, soutenu par une pointe de romance et d’enquête policière moderne. À première vue, le pitch de la série parait simple, mais les producteurs de la série ne sont cependant pas tombés dans la facilité. Ayant pris la décision de mettre l’accent sur l’évolution de ses personnages, ils ont réussi à installer un vrai climat propice à la naissance des plusieurs super-héros de l’histoire originelle. Si la série s’est quelque peu essoufflée en milieu de saison, retombant progressivement dans quelque chose de très classique, la dernière partie de la saison 1 offre un vrai spectacle de sensation, et qui ouvre des portes conséquentes pour la rentrée 2013. Certainement la meilleure nouveauté de la chaine américaine The CW.

Broadchurch. Grande-Bretagne. BBC. 8 épisodes. Drame, policier.

Quand j’ai eu vent d’une nouvelle série engageant le charismatique David Tennant pour le rôle principal, je me devais de jeter un coup d’œil. Série policière sur le papier (mais aussi à l’écran, ne vous détrompez pas), sa particularité est de couvrir des évènements dans un cercle très restreint. En effet, l’enquête qui est au cœur de la série se passe dans une petite ville d’Angleterre, ce qui permet à la série d’être plus intimiste, mais surtout de relever des questions qui ne sont pas généralement supposées dans les autres séries du même genre. Grâce à une réalisation très aérienne et esthétique, nous nous sentons très vite attachés aux personnages et à leurs sorts, un atout qui va faire d’une petite enquête dans la campagne britannique, une période de doute et d’atteinte aux sentiments.

Chicago Fire. USA. NBC. 24 épisodes. Drame, action, médical.

Après sa palette infinie de séries Law & Order, Dick Wolf s’est tourné vers un autre univers, celui des pompiers. Vus comme de véritables héros, ces hommes et femmes sont des personnes importantes pour la communauté. Chicago Fire nous montre les envers du décor de ces professionnels du feu, le tout de façon « fictionnalisée ». À la fin de la première saison, je peux dire que la nouvelle série de Dick Wolf a beaucoup de points positifs. Ciblée sur la vie et l’organisation d’une caserne et de ses occupants, celle-ci rappelle la période où la série ER (Urgences en France) était diffusée. Drame, romance, émotion, mais aussi démonstration de scènes d’action et de précipitation, Chicago Fire sait entrainer et toucher son spectateur en plein cœur. Mais rien n’est acquis, et si elle a prouvé que la série pouvait tenir une saison entière sans (peu) décevoir, il ne faut pas cependant qu’elle tombe dans le too much.

The Following. USA. FOX. 15 épisodes. Drame, policier, thriller.

Moi-même fan de romans policiers et de thriller, l’arrivée d’une série de ce genre m’a tout de suite réjouie. Et dès les premiers épisodes, mon attente a été très vite récompensée. L’histoire est bien sûr une fiction, mais la série arrive pourtant à nous plonger complètement dans l’enquête, tout en nous la montrant sous tous les revers (du point de vue du FBI mais aussi du tueur en série). La réalisation propre à la série crée une ambiance intimiste mais aussi angoissante. Certaines scènes vont d’ailleurs nous procurer des moments de frayeur, et ce à plusieurs reprises. Et avec un scénario qui tient plus que la route, The Following nous procure de nouvelles sensations qui sont, il faut l’avouer, assez rares à la télévision. Cependant, si je peux vous donner un conseil : ne regardez pas cette série avant de dormir. (Vous pouvez lire ma critique plus approfondie de la série.)

Les séries qui ont encore à prouver.

Revolution. USA. NBC. 20 épisodes. Aventure, drame, science-fiction.

Quand J. J. Abrams et Eric Kripke se lancent ensemble dans un nouveau projet de série télévisée, on s’attend à presque tout. Et c’est sur un thème à tendance post-apocalyptique que les deux producteurs se penchent. On suit un groupe de personnes dans un monde totalement privé d’électricité. Après des années de black-out, l’Amérique est divisée en seulement six contrées, donc la République de Monroe. Si la série offre des paysages et des décors plutôt convaincants et agréables à regarder, on reste cependant sur notre faim à la fin de la première saison. Incapable de dire si j’ai aimé ou pas, cette série est pour moi une énigme télévisuelle. Encouragée cependant par les noms de la case des producteurs, j’ai terminé la saison avec très peu de conviction. Si les derniers épisodes étaient à la hauteur, tout le milieu de la saison (après la pause d’hiver) est pour moi le point faible de cette saison 1. Trop lente, ou juste mal réalisée, le cœur de la saison est d’un ennui redoutable, malgré les nombreuses scènes d’actions qui y sont présentes. Malgré tout, il me tarde toujours de voir la suite, grâce à un cliffhanger de fin de saison très excitant (décidément, c’est la spécialité de Abrams !)

The Carrie Diaries. USA. The CW. 13 épisodes. Drame, comédie.

Arrivée en milieu de saison sur la chaine The CW, The Carrie Diaries nous montre les aventures new-yorkaises de Carrie Bradshaw à l’apogée de son adolescence. Prequel de Sex & the City, cette nouvelle série offre un vent de fraicheur à la chaine The CW, qui a, depuis quelques années, du mal à s’élever. Véritable série de fille, elle va en émerveiller plus d’une avec sa montagne de vêtements et autre bijoux. Si Carrie excelle à nous faire envier sa garde-robe, la série reste cependant prévisible, parfois même victime de clichés à peine gênants mais tout de même présents. Ne va-t-on pas se lasser de Miss Carrie capricieuse (et bavarde…) au bout d’un certain temps ?

Under the Dome. USA. CBS. 13 épisodes. Drame, fantastique, science-fiction.

Adaptée du roman du très célèbre Stephen King, et avec un casting plutôt alléchant, cette nouvelle série qui a débarqué cet été sur les écrans américains a engendré une attente mitigée. Médiatisée un peu sur le tard, elle ne bouscule pas les foules à sa sortie à la télévision. Et pour cause : la série a du mal à convaincre. Seulement cinq épisodes ont été diffusés mais déjà l’ennui se fait sentir. Avec des personnages peu attachants et des histoires quelques peu décevantes, on se dit que Under the Dome aurait dû rester une œuvre littéraire. On se demande bien sûr quel sera le grand « plot twist » relatif à ce mystérieux dôme, mais c’est bien le seul élément qui nous pousse à continuer de regarder.

Vikings. Canada. History Channel. 9 épisodes. Aventure, drame, historique.

En matière de séries historiques, la télévision a très peu à donner. Quand Vikings est apparu sur nos écrans, un enthousiasme s’est soudainement élevé ! Très intéressante et séduisante, cette série a su convaincre de sa qualité dès les premiers épisodes. Cependant, celle-ci est retombée comme un soufflé dans la deuxième moitié de la saison. Victime d’un rythme trop accéléré et de trop nombreuses ellipses, la série perd de sa fougue et les personnages se retrouvent seulement à faire partir du décor et ne dégagent plus d’émotions. Beaucoup de choses sont à régler dans la saison 2. (Vous pouvez lire ma critique plus approfondie de la série ainsi que que mon bilan de la saison 1.)

Les séries officiellement annulées.

666 Park Avenue. USA. ABC. 13 épisodes. Drame, fantastique, thriller.

Si American Horror Story a relancé le genre de la série télévisée d’horreur, elle n’a pas fait multiplier les spécimens. 666 Park Avenue sera la seule nouveauté de la rentrée qui touche de près ou de loin à ce genre. Très vite écourtée par la chaine ABC (la série est annulée après la diffusion de seulement quelques épisodes), les péripéties mystérieuses se bousculent afin d’offrir une fin digne aux fans. Finalement, cette unique saison sera le terrain de montagnes russes, alignant des épisodes très bons comme d’autres très mauvais. Même si certaines intrigues sont angoissantes à souhait, l’annulation précipitée de la série fait perdre de l’intensité et de l’intérêt.

Primeval: New World. Canada. Space. 13 épisodes. Aventure, fantastique, science-fiction.

Spin-off canadien de la très bonne série anglaise Primeval, cette nouveauté a attiré mon attention dès le début. Cette version a certes moins de moyens et d’ambition, mais elle reste cependant une bonne découverte de cette rentrée 2012. Si elle a eu du mal à trouver ses marques et à installer une intrigue digne de ce nom, elle s’est vite rattrapée en offrant des personnages drôles et attachants. Les deux derniers épisodes de la saison sont d’une qualité supérieure à ceux en milieu de saison, cependant cela n’a pas suffi à ramener l’audience nécessaire pour la renouveler. Le voyage au temps des dinosaures s’est donc malheureusement achevé de façon prématurée.

_____________________________

Cette année 2012/2013 a été encore une nouvelle fois riche en séries. Sitcoms, fantastique, guerre, horreur, policier… tous les genres se sont bousculés pour convaincre le cœur des américains. Tandis que certaines ont réussi hauts la main en offrant une originalité étonnante, d’autres n’ont pas encore acquis les éloges des critiques. Ne reste plus qu’à attendre la rentrée 2013 pour découvrir si le succès est encore au rendez-vous dans la saison 2 !

Publicités

2 réponses à “2013 : les nouvelles séries qui m’ont convaincue

  1. Bonsoir. C’est Magali :)

    « En 2013, j’ai regardé 11 nouvelles séries. » C’est tout ? :PASTAPER:

    « Les Revenants » Je plussoie. Bonne série.
    « Arrow » Euh… non. Très classique – comprendre très ennuyeux.
    « Broadchurch » Pas encore vu mais dans ma liste de séries de l’été.
    « Chicago Fire » Non. Les intrigues sont cousues de fil blanc.
    « Vikings » est très lent, un peu désappointant.

    Et aucune des autres ne m’attire spécialement.

    (Mon dieu que ce commentaire ne sert à rien… Tant pis, je ferais mieux la prochaine fois.)

    • 11 je trouve que c’est déjà beaucoup! Mais je compte pas toutes les autres qui ont déjà plusieurs saisons à leur compteur (voir ma page « Challenge Séries 2013 » ;))
      Mais si, j’aime bien lire les avis des autres, et ça fait toujours plaisir d’avoir un commentaire, ahah.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s