The Borgias : une saison 3 qui clôt magistralement la série

theborgias2

The Borgias est arrivé sur nos écrans en 2011, avec une première saison qui a eu le don de nous intéresser au monde de la religion, que l’on soit croyant ou pas. Les décors, les costumes, les bijoux, les coiffures, la musique… la série est extrêmement bien travaillée et très complète. Avec le grand Jeremy Irons en tête d’affiche, et trois acteurs prometteurs dans le rôle de ses enfants, il était clair que The Borgias n’allait pas lésiner sur les moyens pour plaire aux téléspectateurs.

ATTENTION, CET ARTICLE CONTIENT DES SPOILERS.

Nous avions laissé The Borgias en juin 2012 avec une fin de saison 2 qui nous donnait particulièrement envie de voir la suite. En effet, la deuxième saison de la série de la chaine américaine Showtime s’était terminée sur l’empoisonnement de Rodriguo Borgia, père de Cesare et Lucrezia. Il fallait donc attendre presque un an pour connaitre le sort du pape le plus corrompu de l’histoire du Vatican.

Le 14 avril, la saison 3 de The Borgias était donc diffusée. La série a pris le parti de vite oublier l’empoisonnement du pape, pour mieux se concentrer sur le conflit qui règne entre plusieurs contrés à cette époque. Ainsi, un rythme soutenu va vite se mettre en place, et chaque épisode va être une course contre la montre. Pas une seule chose n’est mise à l’écart, toutes les secondes sont utilisées à bon escient pour rendre chaque épisode passionnant.

Cette ultime saison 3 a pour principal centre d’intérêt le conflit permanent entre la famille Borgia et Catherina Sforza, souveraine de la ville de Forlì, au nord-est de l’Italie. Pratiquement tous les épisodes vont mettre en lumière cette bataille incessante entre les deux clans, une bataille qui va être nourrie par des complots venant des quatre coins de Rome. Et c’est là qu’on se rend vite compte du niveau supérieur de cette troisième saison. Plus étudiée, plus dynamique, elle a fait de The Borgias une série historique intelligente et cohérente. Avec l’ascension progressive de Cesare, contre la volonté de son père, la série a monté d’un grade, et c’est clairement le personnage de François Arnaud qui donne le ton à cette saison 3.

La famille est au cœur de cette saison, mais de façon plus subtile que dans la saison 2. Cesare et Rodriguo vont être en désaccord, notamment à cause de la mort de Juan dans la saison dernière, deuxième fils du pape, ce qui va alimenter la colère et la détermination de Cesare. Cesare qui est plus que tout prêt à défendre sa jeune sœur, Lucrezia, et à lui donner la vie dont elle a toujours rêvé. Il avait déjà œuvré pour la protéger en tuant son premier mari, ainsi que son propre frère, qui n’était pas en accord avec l’union entre Lucrezia et un garçon d’écurie nommé Paolo. Dans cette saison 3, Cesare va renouveler sa quête envers sa sœur, accompagné de son acolyte meurtrier Micheletto, en s’en prenant d’abord au roi de Naples, puis au second mari de Lucrezia, le neveu de ce-dit roi. Des actes qui vont énormément rapprocher Cesare et Lucrezia, qui vont commencer à devenir de plus en plus intimes, jusqu’à même partager une nuit ensemble (ladite scène est certainement l’une des plus réussie de la série. Et oui, on parle bien d’inceste, ici).

Après une saison 1 très convaincante et une saison 2 en dessous du niveau espéré, The Borgias revient avec une saison 3 à la hauteur des espérances attendues. Plus rythmée, plus épique, encore plus axée sur la famille et ses vices pour laquelle on la connait, elle est clairement la meilleure de la série. Malheureusement pour tous les grands (et petits) amateurs de The Borgias, Showtime a annoncé son annulation il y a plusieurs semaines de cela, probablement due à sa diffusion saccagée par la chaine. Malgré tout, et malgré le fait que Neil Jordan (créateur de la série) n’a pas eu le temps de programmer un vrai series finale, le dernier épisode de la saison 3 – et donc de la série – met un terme à The Borgias d’une façon très légitime. En y réfléchissant, la dernière séquence est parfaitement représentative de la réputation de la famille Borgia, et cette scène intense entre Cesare et Lucrezia nous prouve bien que cette famille est soudée dans la peine, dans la mort, dans le sang, et dans l’amour éternel. « Only a Borgia, it seems, can truly love a Borgia. »

Publicités

Une réponse à “The Borgias : une saison 3 qui clôt magistralement la série

  1. J’ai trop aimé cette série. C’est une série que tout étudiant de sciences po doit suivre. Car elle te démontre que rien n’est jamais acquis. Que les cartes peuvent etre a n’import quel moment repartagé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s