« Spécial Sofia Coppola » : de The Virgin Suicides à Somewhere

Avec un nom de famille comme celui de Coppola, il était presque nécessaire que la jeune Sofia suivent les pas de son père, le célèbre Francis Ford Coppola. Après plusieurs petits rôles au cinéma dans les films de son patriarche (souvent créditée sous le pseudonyme de « Domino »), Sofia décide de se lancer dans la réalisation, avec d’abord un court métrage intitulé Lick The Star, en 1998. C’est un an après qu’elle réalise son premier long métrage, The Virgin Suicides, un premier film qui va connaitre un réel succès auprès de la presse spécialisée mais aussi du public. À partir de là, Sofia Coppola va écrire et réaliser quatre autres long métrages en l’espace de dix ans.

tvsAvec James Wood, Kathleen Turner, Kirsten Dunst. [Résumé et casting complet]

Avec sa mise en scène penchant parfois vers le documentaire, The Virgin Suicides tend à nous montrer cette dure période qu’est l’adolescence, cette partie de notre vie où chacun se cherche, et d’autres pendant ce temps se perdent dans cette marée étourdissante. Sofia Coppola nous éclaire sur un sujet constamment d’actualité de façon douce, en le filmant comme un conte avec une lumière claire et une bande originale apaisante, mais aussi avec une tristesse assez profonde, tant les drames de cette famille ne cessent de se répéter. En s’écartant considérablement du teen-movie traditionnel aujourd’hui surexploité, Sofia Coppola montre qu’elle ne connait pas simplement son sujet mais qu’elle le comprend, ce qui fait d’elle une réalisatrice de talent qui sait marquer les esprits dès son premier long-métrage.

litAvec Bill Murray, Scarlett Johansson, Giovanni Ribisi.[Résumé et casting complet]

Lost In Translation, en tant que second film de la réalisatrice américaine, est avant tout une confirmation du talent de Sofia Coppola en tant que conteuse d’histoire. En utilisant le même mode opératoire que dans son premier film (lumière douce et claire, bande originale très présente et qui façonne l’ambiance), Sofia Coppola a une nouvelle fois apporté cette patte féminine qui fait de Lost In Translation un film très apaisant, mais surtout absolument sincère. Déconcertant de simplicité, filmé avec une beauté si naturelle, ce second long-métrage est extrêmement bien travaillé et prouve bien que Sofia Coppola sait se retrouver dans tous les genres.

maAvec Kirsten Dunst, Jason Schwartzman, Rip Torn.[Résumé et casting complet]

Marie Antoinette est certainement le film le plus abouti et le plus travaillé de Sofia Coppola. La réalisatrice a eu la chance de pouvoir tourner dans le véritable château de Versailles, et même dans la galerie des glaces (fermée aujourd’hui au public) ! Les décors, les costumes, les coiffures, tout est réuni pour faire de Marie Antoinette un film historiquement parfait, mais aussi superbe visuellement. On assiste ici à la descente aux enfers de la rayonnante et juvénile Marie Antoinette, promise au futur roi de France. Kirsten Dunst est faite pour être reine, celle-ci incarne l’autrichienne avec énormément de conviction et de justesse. La musique rock parsemée de temps en temps fait de Marie Antoinette un biopic très rythmé, et un film avec une esthétique irréprochable.

somAvec Stephen Dorff, Elle Fanning, Chris Pontius.[Résumé et casting complet]

Avec Somewhere, Sofia Coppola marque un tournant dans sa carrière. Littéralement différents de ses trois premiers longs-métrages, Somewhere s’affiche comme un film plus intimiste, mais aussi moins transcendant. Le film dégage moins de panache et d’intérêt, mais la complicité certaine entre le père et la fille fait tout de même de Somewhere un film avec une jolie histoire. La performance des deux acteurs principaux plus que convaincante, ainsi que les plans et les mouvements de caméra très gracieux, arrivent à nous plonger dans cette mini-épopée familiale. Somewhere reste cependant le film le moins profond de la réalisatrice, malgré la sympathie qu’il génère.

En quatre films, Sofia Coppola a touché à beaucoup de genres : drame, biopic historique, comédie dramatique à tendance romantique… Mais quelque soit le genre de son film, elle a su garder son style et sa signature qui la caractérise. Ses films sont tous d’un visuel épatant, on sent que la réalisatrice met du cœur et de la volonté à rendre ses œuvres belles. Sofia Coppola est l’une des rares réalisatrices du métier, et elle le fait bien savoir en imposant des thèmes dans ses films qui s’apparentent à l’adolescence et ses dures lois (The Virgin Suicides), à la recherche et à la construction de soi (Marie Antoinette), à l’évolution d’une relation amoureuse (Lost in Translation) ou familiale (Somewhere). Ses scénarios sont très souvent remplis d’humilité et d’humanité, ainsi ses films vont toucher le spectateur en plein cœur.

La prochaine étape pour Sofia Coppola, c’est celle de The Bling Ring. Film projeté au festival de Cannes 2013 dans la catégorie « Un Certain Regard », le nouveau film de la réalisatrice américaine a été modestement accueilli par la presse. Ce que je compte faire maintenant : courir au cinéma pour aller le voir ! Rendez-vous très bientôt sur le blog pour ma critique du film.

Publicités

Une réponse à “« Spécial Sofia Coppola » : de The Virgin Suicides à Somewhere

  1. Il faut vite que je vois Lost in Translation pour confirmer qu’elle est l’une de mes réalisatrices favorites. The Virgin Suicides m’avait tellement touchée, et Marie Antoinette est vraiment magnifique : les couleurs, la musique. J’aime beaucoup le tandem Coppola/Dust en plus, dommage que cette dernière se fasse trop vieille pour les sujets que la première aime aborder : la vie des jeunes filles, vide, triste, à la recherche de soi. J’ai bien aimé The Bling Ring mais il ne surpasse pas son premier film, selon moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s