L’Ecume des jours : « Ce sont les choses qui changent, pas les gens. »

ecume

De Michel Gondry, avec Romain Duris, Audrey Tautou, Gad Elmaleh, Omar Sy.

À Paris, Colin vit une vie prospère et sans problèmes. C’est dans ce monde rempli de merveilles infinies, qu’il va rencontrer Chloé. Les deux jeunes gens vont vite tomber amoureux, et sans plus attendre vont décider de se marier pour le meilleur… et pour le pire. Lors de leur voyage de noces, Chloé tombe gravement malade. Pour sauver sa femme, Colin va devoir retourner sur le marché du travail, et il va vite s’apercevoir que la vie de Chloé a un prix.

Pour son dixième long métrage, Michel Gondry s’attaque à un monument de la littérature française. En adaptant L’Écume des jours, le livre de Boris Vian, le réalisateur s’est lancé un énorme défi. Ce n’est pas la première fois que le roman est adapté à l’écran. La première version date de 1968, et on comptait Jacques Perrin et Annie Buron parmi le casting. En 2013, ce sont Romain Duris et Audrey Tautou qui incarnent les célèbres Colin et Chloé. Cette deuxième version bénéficie d’acteurs connus par le grand public dans des seconds rôles, comme Gad Elmaleh ou encore le césarisé Omar Sy.

Si le casting est extrêmement alléchant, le film n’en est pas moins. Au vue de la bande-annonce, Michel Gondry nous promettait une avalanche de fantaisies, d’effets visuels et de décors impressionnants. De ce côté-là, c’est chose faite. Les films fantastiques se font très rares dans le cinéma français, et quand un réalisateur ose franchir ce pas, la surprise et l’émerveillement sont bien présents. Dans L’Écume des jours, il s’agit d’un fantastique drôle, touchant et qui fait sourire. Si bien que le spectateur risque de montrer ses dents et d’avoir des petites étoiles dans les yeux à plusieurs reprises durant les 2h05 du film.

Le film est ambitieux, on ne peut le nier. Si ambitieux, que Michel Gondry a peut-être négligé le fil conducteur de son film pour mieux se concentrer à nous montrer le monde merveilleux de Colin et Chloé et autres habitants de cet univers. Si bien qu’à certains moments de l’histoire, quelques événements marquants de la vie du couple ne bénéficient pas de la magie nécessaire pour que l’on soit touché. Ainsi, nous sommes plus intéressés par la voiture transparente, que par le mariage de Colin et Chloé.

Cependant, Michel Gondry sait se relever et fait de la deuxième partie certainement l’élément le plus abouti du long métrage. Nous assistons à la descente aux enfers de Colin pendant la maladie de Chloé. Petit à petit, l’amour et la complicité du couple s’amenuisent, les difficultés commencent à apparaître… mais le vrai plus de ce dernier chapitre c’est que le décor répond directement à l’histoire. On assiste à sa destruction en même temps que celle du couple que formait Chloé et Colin, et cette cinématographie parallèle va se poursuivre jusqu’à la dernière seconde du film.

Finalement, la vraie ambition de Michel Gondry repose dans sa façon de nous montrer l’histoire, et non pas dans celle de la raconter. Ce qui est un pari réussi d’un côté est aussi une lacune de l’autre. Malgré tout, L’Écume des jours est poétique et il fait réfléchir, puisque derrière ses airs de film surréaliste, il expose des problèmes contemporains et universels (soucis d’argent, addiction grandissante, conditions et recherche de travail, échec du mariage…).

Publicités

2 réponses à “L’Ecume des jours : « Ce sont les choses qui changent, pas les gens. »

  1. J’ai le même sentiment que toi sur ce film, pour moi le visuel a été privilégié à l’émotion, et c’est bien dommage… (petite question, j’ai vu que ton dernier film vu était Romeo + Juliet, en fera-tu une critique ? Je serais curieuse d’avoir ton opinion)

    • Pour la critique de Romeo + Juliet, oui je pense en faire une mais je sais pas du tout quand je vais me mettre à l’écrire. Mais j’ai pas mal de choses à dire dessus, ce film m’a agréablement surprise !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s