Möbius : « Do you know what a Möbius strip is? »

Möbius

De Eric Rochant, avec Jean Dujardin, Cécile de France, Tim Roth.

Gregory Lioubov fait partie des services secrets de Russie, le célèbre FSB. Il est envoyé à Monaco par son mentor, pour enquêter sur les faits et gestes d’un puissant homme d’affaires, Ivan Rotovski. Pour cela, Gregory et son équipe font appel aux services d’Alice, une as de la finance qui travaille pour l’homme en question. Mais la mission se complique quand des liens amoureux se tissent entre Alice et Gregory…

Möbius annonce le retour de Jean Dujardin sur grand écran après son succès dans le film muet de Michel Hazanavicius, The Artist. Alors qu’il a été sacré à Hollywood l’année dernière, l’acteur a pourtant décidé de choisir une production française pour reprendre ses activités d’acteur après son Oscar. Et on peut en aucun cas lui en vouloir – ou même être étonné – car cela lui permet d’être l’une des têtes d’affiches du nouveau film d’Eric Rochant, dans lequel lui et Cécile de France forment un duo irrésistible.

Alors que la bande annonce prévoyait le film comme étant un thriller international haletant, Möbius s’avère finalement s’intéresser plus à la romance qu’à l’espionnage. Même si on attendait un peu plus de rythme et un peu moins de blabla, la mise en scène d’Eric Rochant nous fait vite oublier cette lacune scénaristique. Celle-ci est extrêmement bien maitrisée et on sent le désir (et le plaisir) du cinéaste à filmer ses personnages de près, voire même de très près (à un moment du film, on arriverait presque à sentir la douceur de la peau de Cécile de France sous nos doigts). Eric Rochant, en nous montrant ici un film à tendances très charnelles, est au plus haut de son art, ce qui nous permet de profiter de scènes stupéfiantes de beauté.

Ce qu’on retient de Möbius ce sont les performances admirables du charismatique Jean Dujardin et de la sublime Cécile de France, mais c’est aussi la mauvaise impression de nous avoir menti sur la marchandise. Cependant, Eric Rochant arrive à sauver le coup avec une mise en scène fantastique, ce qui nous permet d’apprécier – et d’admirer – les deux personnages principaux, Alice et Gregory, dans une relation sincère et dépourvue de clichés. Comme le dit le réalisateur lui-même, Möbius est un film de « peau ». À contempler sans modération.

Publicités

Une réponse à “Möbius : « Do you know what a Möbius strip is? »

  1. Pingback: J’y étais : l’avant-première de Möbius à l’UGC Ciné Cité de Bordeaux « Mystery Spot·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s