Zero Dark Thirty : « I’m going to smoke everyone involved in this op and then I’m going to kill Osama bin Laden. »

zerodark

De Kathryn Bigelow, avec Jessica Chastain, Jason Clarke, Joel Edgerton.

Nous sommes le 11 septembre 2001 et New York vient d’être frappé de plein fouet par Al-Qaïda. Depuis ce jour qui a couté la vie à 2977 personnes, les Etats-Unis tentent de retrouver le coupable de cette tuerie, le leader du groupe terroriste : Oussama ben Laden. Zero Dark Thirty raconte cette traque de 10 ans, à travers les yeux de Maya, une agent de la CIA déterminée et prête à tout pour accomplir cette quête.

Zero Dark Thirty est un bon film, qui présente avec justesse une chasse vite devenue prioritaire au fil des années. Mais ce qu’on apprécie dans ce film, c’est qu’il n’est en aucun cas une ode à l’Amérique et à son système. Kathryn Bigelow n’hésite pas à intégrer des scènes de torture (qui ont naturellement fait polémique) dans son histoire, alors que la CIA elle-même a affirmé qu’elle n’en utilisait pas. Et c’est ainsi que la cinéaste ne rentre pas dans le facile et elle signe là un film réaliste et non pas une hymne devant laquelle on se met à genoux pour saluer le grand génie des Etats-Unis.

Malgré ses 2h29, Zero Dark Thirty a un rythme plutôt bien géré, avec des scènes d’actions bien placées mais qui ont surtout le don de nous surprendre comme il faut (parlons de la scène dans l’hôtel qui m’a valu une crise cardiaque). A côté de ça, on suit les périodes de traque intelligemment agrémentées de suspense (la scène du raid final fait monter l’adrénaline qui est en nous, même si on en connait la fin), mais aussi les scènes où l’on voit toute l’équipe délibérer et s’activer autour d’une table, celles qui font ressortir le talent incroyable de la belle Jessica Chastain.

Même si mon visionnage a été quelque peu dérangé (si je retrouve celui qui mettait des coups de pied dans mon siège, celui qui mangeait une sucette en faisant le plus de bruit possible, et celui qui avait un petit rire nerveux bien gras toutes les 5 minutes, je leur fais la technique du pichet d’eau combiné avec un morceau de tissu), Zero Dark Thirty est un film globalement agréable, qui tire sur le documentaire, très prenant et aussi joliment patriotique (en aucun cas niais et sentimental, comme on aurait pu le croire), et avec un très bon casting. Mais c’est surtout un très bel hommage à toutes les victimes du terrorisme et à leurs familles qui connaissent, grâce aux Forces Spéciales Américaines, leur premier moment de paix depuis ce fameux 9/11.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s