Once Upon a Time : « All magic comes with a price. »

ouat1

Crée par Edward Kitsis et Adam Horowitz, avec Jennifer Morrison, Ginnifer Goodwin, Lana Parilla.

Suite à une malédiction, des personnages de contes qui vivaient paisiblement dans la Forêt Enchantée, sont envoyés dans un autre monde où ce sont des personnes complètement différents et qui ne se connaissent pas. Ainsi à Storybrooke, Blanche Neige est institutrice et le Petit Chaperon Rouge est serveuse. Personne ne se doute de rien… sauf peut-être Henry, qui après avoir trouvé un livre sur les contes, commence à avoir des doutes. D’après lui, quelqu’un va venir dans la petite ville et va briser la malédiction. Et ce quelqu’un c’est Emma Swan, la mère biologique de Henry, que le jeune garçon va aller chercher à Boston.

Dès l’annonce de sa diffusion, Once Upon a Time est prédite comme la série de l’année. C’est donc en septembre 2011 que l’on découvre la toute nouvelle création de ABC, chaine américaine connue pour des séries comme Lost ou encore Desperate Housewives. Once Upon a Time, elle, vise un cercle plutôt familial, et dégage avec beaucoup de sincérité et de tendresse l’univers des contes que l’on a tous connu étant petit. Plus le temps passe, et plus de nouveaux personnages apparaissent, et on ne peut s’empêcher de développer des théories. Et c’est comme ça que pendant la saison 1, on s’est tous demandé : « Mais qui est ce Dr Whale ?! »

Once Upon a Time est une jolie série, avec des histoires surprenantes, et des personnages attachants qui forment une grande famille. Bref, tout pour plaire. Mais (parce qu’il y a toujours un mais), n’est-ce pas un peu trop ? (ou pas assez pour le coup). Quand la série a débarqué, j’ai forcément trouvé l’idée intéressante, mais surtout différente de ce qu’on voyait par millier sur nos écrans. J’avais besoin de cette bouffée d’air, et Once Upon a Time n’a pas tardé à me la donner. Mais au bout de 2 saisons et 34 épisodes diffusés (pour l’instant), la série a tendance à s’essouffler. Peut-être n’est-ce pas le bon mot, puisqu’elle a évolué tout en gardant son ambiance propre à elle, ce qui est une chose qu’on est censé apprécier quand on est sériephile.

Cependant, malgré ça, et je ne sais pas si je peux vraiment l’expliquer, je n’ai pas la même motivation à regarder les épisodes. J’aime toujours la série, j’aime toujours regarder les épisodes, mais ça s’arrête là. Et pourtant, la série a de quoi me tenir en haleine et me surprendre au plus haut point, mais la passion n’est plus là. Depuis la saison 2, je trouve que les personnages sont moins attachants, ceci est sûrement dû au fait que l’on sait désormais tout d’eux depuis la saison 1. L’autre souci, et ce n’est pas forcément que dans Once Upon a Time que ça arrive, c’est que souvent le début et la fin de l’épisode sont très bons, mais le milieu est superficiel, ponctué de dialogues assez niais. J’ai l’impression que les épisodes sont réalisés différemment, les aventures des personnages dans la Forêt Enchantée sont moins bien intégrées au scénario. Et de plus, avec toutes ces histoires de monde parallèle et de saut dans le temps, je me sens un peu perdue (mais en fait… les parents de Emma ont le même âge qu’elle ?!)

Once Upon a Time reste une série très plaisante à regarder, notamment grâce à tous ses personnages charmants et ses histoires envoutantes, mais après deux ans de diffusion, je n’arrive toujours pas à me dire si j’adore cette série ou si je l’aime juste bien. Bref, One Upon a Time et moi c’est : « Je t’aime, moi non plus. »

Publicités

3 réponses à “Once Upon a Time : « All magic comes with a price. »

  1. Je suis d’accord sur le fait que la série a changé. Surtout depuis sa reprise après le winter hiatus, une fois qu’Emma & Mary sont revenues. Bizarrement, pour le dernier épisode, je n’étais pas pressée de le voir (et pourtant j’ai bien aimé avoir plus de Whale!)… Mais bon, je me dis que c’est peut-être juste un moment obligatoire à passer pour nous relancer sur de nouvelles trames! D’ailleurs, je pense que c’est le cas vu que ça y est, Rumple part enfin chercher Bae. Par contre j’aimerais bien que l’histoire Cora/Regina s’arrête vite, je commence à en avoir marre de Cora..
    « Et de plus, avec toutes ces histoires de monde parallèle et de saut dans le temps, je me sens un peu perdue (mais en fait… les parents de Emma ont le même âge qu’elle ?!) » Personnellement ça ne m’a jamais perturbé, au contraire, je trouve que tout est bien indiqué pour qu’on s’y retrouve.. Puis pour les parents d’Emma… On y est habitué depuis la saison 1 xD
    Bel article sinon ;)

    • J’ai aussi hâte de voir ce qu’il se passe avec Rumple mais surtout savoir qui est Bae ! C’est ça aussi que j’aime dans OUAT, y a beaucoup de mystères, par contre dès qu’on les apprends, ça retombe comme un soufflé, c’est dommage.

      Sinon pour les problèmes de génération (on va les appeler comme ça) j’ai pas de soucis de ce côté-là, le truc qui me gêne plus c’est les images de la Forêt Enchantée. On peut voir des images du présent comme du passé. C’est pas que j’arrive pas à suivre mais je trouve que ça suit pas de logique. Enfin bon, c’est assez mineur.

      • Pour Bae moi je pense de plus en plus que c’est Neal.. J’aimerais pas, mais sachant qu’Emma va avec Rumple, je vois bien la réunion des deux (Emma & Neal)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s