The Newsroom : « People choose the facts they want now. »

thenewsroom

Créée par Aaron Sorkin, avec Jeff Daniels, Emily Mortimer, John Gallagher Jr., Alison Pill.

The Newsroom suit les aventures (je pense que ce mot est très approprié) de l’émission d’information « News Night » diffusée sur la chaîne américaine ANC. Son présentateur, Will McAvoy, est vu comme une vedette dans le pays, et il est l’un des présentateurs préférés des Américains. Cependant, depuis des propos qu’il a tenus qui détruisent le mythe du rêve américain, sa côte de popularité et celle de son émission est en baisse constante. De plus, depuis cet incident, toute son équipe l’a quitté, et il se retrouve obligé de travailler avec une nouvelle productrice avec qui il a eu un passé, on peut le dire, personnel.

Je pense qu’il est normal de commencer par saluer le génie de Aaron Sorkin, le créateur, mais surtout le scénariste de cette nouvelle série. Dès la scène d’ouverture, il lance le ton, et nous informe dès les premières secondes que les dialogues vont être les rois de The Newsroom. Cette première scène est explosive tant par son rythme que par l’ingéniosité du discours, ici, de Will McAvoy. Comme le personnage principal de sa série, Aaron Sorkin prend des risques. Il a fait le pari de faire des scènes longues, exclusivement rythmées par les répliques des personnages. Et on a qu’une seule chose à lui dire : chapeau bas. Ce n’est pas pour rien que Mister Sorkin est considéré comme l’un des meilleurs scénaristes du monde. Avec The Newsroom, il confirme ce statut de « beau gosse » de l’écriture scénaristique, et nous livre ici des échanges endiablés. Et je me permets aussi de féliciter tous les acteurs et leur performance, notamment l’interprète de Mackenzie MacHale, Emily Mortimer, que je trouve époustouflante.

À côté des dialogues irréprochables de Aaron Sorkin, The Newsroom traite d’un sujet assez inhabituel et nous présente les dessous de la production d’une émission de télévision. Entre scandales, imprévus de dernière minute, dérapages incontrôlés qui peuvent entamer la réputation de l’émission toute entière, cette nouvelle création de HBO nous montre le derrière de la caméra, là où toute une équipe s’affole tous les jours pour réaliser un programme d’information digne de ce nom. Et il reste même encore un peu de place pour un soupçon de romance et d’humour. Bref, le combo idéal pour une série plus que prometteuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s